03 novembre 2015

Les caisses de pension peuvent mieux faire

Les institutions suisses de prévoyance peuvent s'améliorer en matière de gestion des risques.

La moitié des caisses de pension suisses n'évaluent pas assez le danger de se retrouver en situation de sous-couverture. Si, dans leur majorité, les caisses de pension mesurent la volatilité des rendements et de leurs placements, seules 46% d'entre elles recourent à des calculs importants pour évaluer leur couverture, note mercredi la société de conseil Aon Hewitt, dans son édition 2015 de l'étude «Global Pension Risk Survey».

Les institutions de prévoyance peuvent également s'améliorer au niveau de la diversification de leurs placements toujours dans l'idée de réduire leurs risques. En outre, les placements alternatifs, dont les matières premières, le private equity et les placements immobiliers mondiaux restent trop peu usités, selon l'analyse.

Plus d'informations ICI

 

Source : www.lematin.ch
Crédit photo : Keystone